Dernières actus  29/08/2014 » Togo-Droits/ Homme-Indicateurs-Fasel-Interview                  28/08/2014 » Le HCDH appuie le Gouvernement dans l'organisation d'un atelier sur l'approche basée sur les Droits de l'Homme                  14/07/2014 » Les états généraux de la presse: « Le pari de la professionnalisation »                  26/06/2014 » Déclaration HCDH Togo lors de la journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture: 26 juin 2014                  23/06/2014 »  Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, 17 mai 2014                   
Togo, Examen Périodique Universel : Plateforme EPU et les médias en conclave à Kpalimé

Atelier de restitution aux organisations de la société civile des recommandations issues du passage du Togo devant le Conseil des droits de l’homme dans le cadre de l’Examen Périodique Universel

Un atelier de restitution des recommandations issues du passage du Togo devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies dans le cadre de l’Examen Périodique Universel a réuni 62 organisations de la société civile engagées dans la promotion et la protection des droits de l’homme à l’Hôtel Cristal (Kpalimé) du 14 au 16 février 2012.

 

les participants à l'atelier
 

Organisée par le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme au Togo en collaboration avec le Ministère des droits de l’homme, de la consolidation de la démocratie et de la formation civique, cette rencontre a connu la participation du Directeur par intérim de la législation et de la protection de ce Ministère.

Elle a permis aux délégués des organisations de la société civile et des médias de s’imprègner du déroulement de l’EPU à Genève, de s’approprier les recommandations issues de l’EPU et de les restituer à leur base pour une large dissémination et d’élaborer un plan national d’action, de suivi et de plaidoyer pour la mise en œuvre desdites recommandations.

Les participants ont aussi pris connaissance des bonnes pratiques dans le domaine de la mise en œuvre des recommandations: le dialogue et la coopération entre les institutions étatiques d’une part et entre les Etats et les acteurs de la société civile de l’autre ; le renforcement des capacités institutionnelles de l’Etat ; un engagement accru de l’Etat avec les autres mécanismes onusiens des droits de l’homme et avec les OSC ; et l’engagement de ces dernières pour un meilleur aboutissement du processus.

La Représentante du HCDH au Togo, Mme Olatokunbo IGE, a affirmé à l’ouverture des travaux que la mise en œuvre des recommandations issues de l’EPU nécessite des actions concertées entre tous les acteurs nationaux en général et les OSC en particulier. Pour Mme IGE, les OSC doivent travailler en synergie afin de garantir des résultats acceptables et profitables pour les populations, car une société civile dont les actions sont disparates est naturellement vouée à l’échec.

Elle a réitéré la disponibilité du HCDH et du Système des Nations Unies à accompagner l’ensemble des acteurs nationaux pour une meilleure mise en œuvre des recommandations en vue d’une amélioration de la situation des droits de l’homme et une crédibilité accrue du Togo. La cérémonie d’ouverture a également connu la présence de Monsieur le Secrétaire général du MDHCDFC, représentant Madame la Ministre, et de Monsieur le Préfet de Kloto.

A l’issue des travaux les participants sont parvenus à :
  • Etablir sept plans d’action thématiques (renforcement des capacités des institutions et des acteurs ; femmes ; enfants ; personnes handicapées, DESC ; OMD et bonne gouvernance ; indépendance de la justice, impunité et accès à la justice). Ces différents plans seront compilés pour dégager un plan d’action unique.
     
  • Désigner 10 délégués, selon les thématiques, pour participer au prochain atelier national, au cours duquel le gouvernement, les institutions nationales et la société civile travailleront ensemble sur un plan national.
     
  • Etudier et adopter le document relatif au Cadre national de concertation entre le Bureau du HCDH au Togo et les OSC œuvrant dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme.
     
  • Mettre sur pied une coordination provisoire de 12 membres pour ce Cadre national de concertation.
En guise de rappel : les 6 et 10 octobre 2011, le Togo avait présenté, devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève, son rapport national au titre de l’Examen périodique universel. Ce processus offre des opportunités à tous les Etats, les institutions nationales des droits de l’homme, les organisations de la société civile et les acteurs bilatéraux et multilatéraux d’explorer les meilleures manières d’enraciner le dialogue et la coopération nationales et internationales pour une meilleure promotion et protection des droits de l’homme.

L’EPU consiste à passer en revue, tous les quatre ans, les réalisations de l’ensemble des 193 Etats membres de l’ONU en matière des droits de l’homme.

A l’issue de la présentation de son rapport national, au total 133 recommandations ont été faites. 89 ont été acceptées par le Gouvernement du Togo, dont il dit avoir commencé à mettre en œuvre 29. Pendant que 10 autres feraient encore l’objet d’étude, 11 ont été rejetées.

Les recommandations rejetées se réfèrent à la Cour pénale internationale (CPI), à l’orientation sexuelle et au Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.


Autres actualités

Togo-Droits/ Homme-Indicateurs-Fasel-Interview
Le HCDH appuie le Gouvernement dans l'organisation d'un atelier sur l'approche basée sur les Droits de l'Homme
Les états généraux de la presse: « Le pari de la professionnalisation »
Déclaration HCDH Togo lors de la journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture: 26 juin 2014
Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, 17 mai 2014
Journée d’information sur les droits de l’homme à l’Assemblée Nationale
Rapport de la Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Margaret Sekaggya
Message du Secrétaire Général de l’ONU à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, 3 mai 2014
Message de la Haut-Commissaire à l’occasion de la Journée internationale des la femme, 8 mars 2014
Déclaration de fin de mission de la Haut - Commissaire adjointe des Nations Unies